DIVISIONS DE LA CHAÎNE ALPINE
Division des Alpes par Paul et Germaine VEYRET

DIVISION DES ALPES - PAUL ET GERMAINE VEYRET "AU CŒUR DE L'EUROPE : LES ALPES "- (1967)

Paul Veyret né le 28 mars 1912 à Cognin-les-Gorges (Isère) mort le 4 mars 1988 à Grenoble.
Germaine Veyret-Verner née en 1913 (Savoie) - morte le 12 août 1973 à Grenoble.
Couple majeur de la géographie alpine, tous deux professeurs à l'université de Grenoble. Ils publièrent de nombreux ouvrages ensemble tels que Grenoble et ses Alpes, Au cœur de l'Europe : les Alpes, Grenoble capitale alpine, Les grandes Alpes ensoleillées, Atlas et géographie des Alpes françaises, ainsi que des articles Essai de définition de la montagne, Petites et moyennes villes des Alpes, L'avenir des Alpes du Sud, Cent ans de Houille Blanche, Cent ans d'Economie Alpestre etc.
Paul Veyret soutint sa thèse principale sur "les pays de la moyenne Durance alpestre" en 1945. Il fut directeur de l'Institut et de la Revue de Géographie alpine de Grenoble de 1948 à 1973.
La thèse principale soutenue par Germaine Veyret pour le doctorat ès lettres, ayant comme sujet, "l'industrie des Alpes françaises", présentée à la Faculté des lettres de l'Université de Grenoble le 22 avril 1948, fut très remarquée. Elle fut nommée Maître de Conférences en 1949.

« Les Alpes : terre de labeur, terre de grandeur ».
Dans le chapitre "Vue générale des Alpes" de leur ouvrage "Au cœur de l'Europe : les Alpes" Germaine et Paul Veyret proposent les limites et un partage de l'édifice alpin :

Les limites des Alpes
« ... le versant italien, de beaucoup le plus contrasté, : sur toute sa longueur, les Alpes y dominent la plaine du Pô, la plaine vénitienne et la plaine du Frioul.

Les Alpes yougoslaves, proposent au contraire une première difficulté.
Des reliefs paraissent en effet les prolonger vers le sud, ceux des chaînes dinariques et du Karst. Mais les premières s'opposent, par leur orientation Nord-Ouest-Sud-Est, à la direction ici Ouest-Est des Alpes et le second a conservé une structure de plateau.

Les Alpes autrichiennes et les Alpes suisses.
Tout à l'Est, les massifs cristallins de Styrie plongent sous les alluvions de la plaine pannonienne, tandis que les calcaires et les schistes, au Nord du Semmering, tombent brusquement sur le bassin de Vienne, réplique en miniature de la plaine du Pô.
Au Nord, les Alpes dominent en général très fortement la Basse-Autriche, le plateau bavarois et le plateau suisse.

Les Alpes françaises posent le plus de problèmes et les plus délicats.
Au Nord il faut les séparer du Jura, ce qui ne va pas sans un certain arbitraire. Thonon, Chambéry et Annecy marquent très exactement le contact des Alpes et de l'extérieur.
Vers le Sud, Vercors, Diois et Baronnies dominent de leurs falaises la vallée du Rhône.
Le Lubéron, chaînon parallèle à la chaîne du Ventoux , est placé hors des Alpes, dont le sépare la dépression d'Apt.
le plan de canjuers sera annexé aux Alpes. Plus à l'Est, les Alpes dominent nettement la dépression de l'Argens, les bassins de Draguignan, Fayence, Grasse et Vence. Les Alpes Maritimes se dressent juste au dessus de la Côte d'Azur.
Où placer, enfin, la terminaison des Alpes et le commencement de l'Apennin ? On en est réduit à choisir des coupures orographiques mais, par malheur, deux entre en compétition : le col de Cadibona, au nord de Savone, qui a la préférence des italiens ; le col de Tende, que choisissent les français. Nous suivrons l'usage français... »


Les subdivisions des Alpes
« Il est assurément plus difficile de subdiviser les Alpes que de les délimiter.
Les causes de variétés ne manquent pourtant pas : la structure, le relief, le climat, l'origine des habitants, leur langue, leur activité et leur appartenance politique se modifient plusieurs fois. Mais, et c'est là que naît la confusion, ces variations ne se coordonnent ni se groupent pour former de grands ensembles régionaux. Ou plutôt, on perçoit assez vite deux possibilités de partage : ou bien en deux - Alpes occidentales, Alpes orientales - ou bien en trois - Alpes occidentales, Alpes centrales et Alpes orientales.
La seconde solution offrirait un avantage certain si l'on voulait présenter une description complète des Alpes, humaine aussi bien que physique. On ferait en effet correspondre les Alpes occidentales à la France, les Alpes centrales à la Suisse, les Alpes orientales à l'Autriche (plus l'Allemagne et la Yougoslavie), les Alpes italiennes se rangeant, au mieux, dans chacune des trois subdivisions. Mais tel n'est point notre projet : nous voulons surtout présenter les paysages des Alpes, familiariser le lecteur avec leurs chaînons et leurs vallées, le guider à travers ce qui paraît d'abord un dédale et qui, au contraire, est un édifice fort ordonné.
Pour cet objet, la division binaire nous sera plus commode. ».

Divisions-Subdivisions-Références bibliographiques

 

Les Alpes du col de Tende au Semmering

Noms

ALPES OCCIDENTALES

Du col de Tende au sillon Rhin-Splügen-Lac de Côme

ALPES FRANCO-PIÉMONTAISES
Du Col de Tende à la ligne Lac Léman - Cluse du Rhône - Grand Saint Bernard-Aoste
Zone externe
D'Ouest en Est
   
 

Les Préalpes

       
Préalpes du Nord
(séparées par les cluses de l'Arve, d'Annecy, de Chambéry et de Grenoble.)
   
  Chablais - Giffre        
Bornes    
Bauges
   
Chartreuse    
Vercors    

     
Préalpes du Sud    
Diois    
Baronnies    
Monts de Vaucluse    
Préalpes de Digne    
Préalpes de Castellane    
Préalpes de Nice    
           
  Dévoluy
(tient du Nord autant que du Sud)
       
     

Les massifs cristallins

   
Aiguilles Rouges    
  Mont-Blanc        
Beaufortin    
Grand Arc
   
  Lauzière        
Sept Laux    
  Belledonne        
Taillefer    
  Grandes Rousses        
  Pelvoux (Écrins)        
Argentera (Mercantour)    
     

Les dépressions - Vallées - Sillon Alpin

(séparent les Préalpes des massifs cristalins ou les deux moitiés des Préalpes du Sud )
   
Val d'Arly    
Combe de Savoie    
Grésivaudan    
  Drac - Ebron    
Durance - Buëch (Bochaine)    
Bassin de Digne-Forcalquier    
     

Zone interne

       
Zone interne calcaire et schisteuse
   
           
Queyras    
Briançonnais    
Haut embrunnais    
Maurienne    
Tarentaise    
Vanoise    
Zone interne cristalline
( schistes lustrés, schistes cristallins et roches vertes)

       
  Ambin        
  Sesia-Lanzo        
  Ruitor        
  Grand Paradis        
  Levanna        
  Monviso        
  Dora Maira        
ALPES ITALO-SUISSES
Entre le sillon Martigny-Grand Saint Bernard-Aoste et le sillon Rhin-Splügen-Lac de Côme
Gouttière médullaire
Rhône - Reuss - Rhin antérieur
(avec deux cols intermédiaires, le Furkapass et l'Oberalp)
   
     
 
Nord (au nord de la gouttière)
(prédominance des Alpes calcaires)
   
         
a) Préalpes occidentales de Vaud, Fribourg et Berne De la cluse du Rhône à la coupure pratiquée par la vallée de la Kander, au sud du lac de Thoune et le Lötschenpass
b) Secteur central (Subdivisé en deux parties Ouest - Est) :
Oberland - Alpes des Quatre Cantons
De la vallée de la Kander à la vallée de la Reuss
c) Préalpes orientales :
Alpes de Glaris - Alpes de Saint Gall
De la vallée de la Reuss au Rhin
Sud (cristallin-au sud de la gouttière)    
 
         
Alpes Pennines    
Alpes Lépontiennes (simplo-tessinoises)
Simplon - Alpes Tessinoises
   
 

ALPES ORIENTALES

Du sillon Rhin-Splügen-Lac de Côme au Semmering et la plaine pannonienne
AXE CRISTALLIN    
 
Les massifs de l'Ouest    
Bernina    
Alpes Rétiques (Rhétiques)    
Ortles-Ortler    
Œtztal - Alpes de Stubai    
Tauern (Hohe Tauern - Niedere Tauern)    
Alpes de Styrie    
     
Vallées longitudinales    
  Nord        
Engadine    
Salzach    
Enns    
Sud    
Adda    
Adige    
  Drave        
  Mur-Mürz        
  Semmering        
           
ALPES CALCAIRES DU NORD    
  Alpes de l'Allgaü        
  Alpes du Vorarlberg        
  Alpes du Lech        
  Alpes calcaires du Tyrol        
  Alpes et Préalpes de Salzbourg        
  Salzkammergut        
  Préalpes d'Autriche        
           
  ALPES CALCAIRES DU SUD        
  Adamello (granitique)
divise en deux la région sédimentaire
       
  Alpes Bergamasques        
  Brenta        
  (Vallée de l'Adige)        
  Alpes et Préalpes Juliennes        
  Alpes Carniques        
  Alpes et Préalpes venitiennes        
  Dolomites