DIVISIONS DE LA CHAÎNE ALPINE
Divisions biogéographiques par Paul OZENDA

Divisions biogéographiques de la chaîne alpine - Paul OZENDA (1985)


Limites :

« L'enveloppe des régions supérieures à 1000 m définit assez bien le contour général de la chaîne.


Les Alpes à 1 000 m


La chaîne alpine est à la fois la plus puissante en longueur, largeur et altitude moyenne ;
la plus complexe au niveau géologique, climat et biogéographie ;
la mieux étudiée et la plus centrale.

La délimitation des Alpes par rapport aux autres systèmes montagneux ne présente aucune ambiguité :


Vingt kilomètres de plaine du bassin de Vienne séparent le Wienerwald préalpin des Petites Carpates.
Le col de Cadibone correspond au commencement de l'Apennin.
À l'Ouest, le cours du Rhône suit fidèlement, à deux écarts locaux près, la limite entre les Préalpes drômoises calcaires et les terrains siliceux de la bordure orientale du Massif central.

Il existe une limite conventionnelle entre Préalpes de Savoie et Jura du Sud tout comme le col de Postonja qui correspond à la séparation entre Alpes et Dinarides slovènes.

La séparation par rapport à l'avant-pays alpin est quelquefois plus délicate :
Le Bucklige Welt au nord de la Styrie, le triangle Terres-Froides-Chambaran en Dauphiné, les monts de Reinach au Nord de Lucerne, le plateau bavarois, les collines des Langhe, les collines de flysch, de molasse ou de moraines.
Les chainons calcaires : le Leitha au Sud de Vienne, le Salève près de Genève, entre les Alpes de Provence et la côte méditerranéenne dont le plus important est le Lubéron.
Les Maures, le Tanneron et l'Estérel sont étrangers aux Alpes.
»

Système pan-alpin ou système alpin généralisé, qui comprend la majorité des montagnes de l'Europe, sur des bases biogéographiques :

Limites --- et subdivisions ••• du système alpin généralisé:
A. Sous-système peri-adriatique
I. Sous-système intra-alpin
J. Sous-système nord-préalpin et jurassien
H. Sous-système hercynien (arc hercynien)

Détails : Espaces Protégés - Subdivisions - ecorégions et régions biogéographiques

 
Zonage écologique de la chaîne
 
     
 
Deux ensembles : Alpes occidentales et Alpes orientales
 
La couronne préalpine
           
  Préalpes septentrionales des Préalpes calcaires du Nord de la Haute-Savoie à la Haute-Autriche      
           
  Préalpes méridionales les Préalpes calcaires du Sud, le secteur Haut-Provençal, le secteur gardésan-illyrique, le secteur préligure      
           
 
Secteur intermédiaire delphino-jurassien
       
           
 
Préalpes piémontaises et les Préalpes styriennes
deux secteurs à prédominance siliceuse      
           
 
Chaînes alpines centrales
l'axe intra-alpin contient l'essentiel de l'étage alpin et les vallées internes sèches      
           
  Un pôle de continentalité occidental (nord et sud) entourés par la zone des Alpes intermédiaires ou Zwischenalpen.
     
         
  Un pôle de continentalité oriental (ouest et est)      
           
   
on peut faire une coupure biogéographique Alpes orientales et occidentales, située sur le méridien de Milan au lac de Constance et une coupure située sur le 45e parallèle de Valence à Turin. séparant les Alpes nord-occidentales des Alpes sud-occidentales.
     
   
les Alpes centrales (des géographes) :
d'un point de vue phyto-géographique, l'autonomie des Alpes centrales est moins évidente et la zone Rhin supérieur - Tessin apparaît comme une simple charnière entre les Alpes orientales et occidentales.
     
    Les alpes calcaires sud-orientales ne sont pas exclusivement préalpines.      
           
           

Divisions-Subdivisions-Références bibliographiques